À la recherche d’un avenir meilleur?

L’Association du personnel
de la recherche du Québec (APRQ)

oeuvre à stabiliser les conditions
de travail en science.

JOIGNEZ LE MOUVEMENT POUR L’INNOVATION!

Personnel de la recherche et stagiaires postdoctoraux

Le personnel
de recherche

Techniciens de recherche

Les postes de techniciens recoupent l’essentiel des emplois de formation collégiale. Ce titre englobe les fonctions propres à la recherche ainsi qu’une variété de fonctions administratives (secrétariat, comptabilité, graphisme, gestion informatique, archive, etc..). Notons finalement certaines catégories d’emplois, aussi rémunérées à partir de fonds de recherche et qui, sans nécessiter de formation technique, viennent en appui aux fonctions de recherche, tels les commis, aides techniques et autres préposés.

Professionnels de recherche

Les professionnelles et professionnels de recherche (PPR) contribuent de façon déterminante à la recherche et à la formation des étudiants dans toutes les universités du Québec. Le travail des PPR permet d’accroître la qualité, la quantité et la productivité de la recherche, en plus d’apporter une contribution substantielle à la formation des étudiants des cycles supérieurs. Les PPR se concentrent sur la recherche dans tous les domaines du savoir. Ils contribuent à établir la notoriété d’une équipe ou d’un centre de recherche, voire d’une université, et à financer les recherches ultérieures. Parfois, ils dirigent des projets de recherche au même titre qu’un professeur-chercheur.

Stagiaires postdoctoraux

Le stagiaire postdoctoral ne se définit pas par sa fonction mais plutôt par son statut administratif particulier. Ainsi, le stagiaire postdoctoral est un détenteur de doctorat de recherche (Ph.D.), ou l’équivalent, et qui désire poursuivre sa formation par un stage au sein d’une équipe de recherche dans une institution reconnue. Au Québec, ce statut de stagiaire ne peut être octroyé que pour une période maximale de cinq ans suivant l’octroi du grade de 3eme cycle (Ph.D.).

Saviez-vous que…

*Selon une étude sur la situation des professionnelles et professionnels
de recherche dans les universités et centres affiliés du Québec.

l’Association du Personnel 
de Recherche du Québec

exprimer_idees

EXPRIMONS NOS IDÉES

L’APRQ est le porte-voix collectif des employés du secteur de la recherche subventionnée. Depuis 2016, elle défend les intérêts de tous ceux qui contribuent au progrès du savoir et de l’innovation : stagiaires postdoctoraux salariés, techniciens ou professionnels. Elle est administrée par des représentants actifs en recherche universitaire et conscients de la réalité vécue par les membres de l’Association.

SIGNALONS NOS CONDITIONS DE TRAVAIL

Le personnel de recherche oeuvre dans un milieu mouvant, à la merci des subventions accordées aux chercheurs. Il est souvent embauché en vertu d’un contrat de courte durée qu’il faut sans cesse renouveler. Il profite rarement de la sécurité d’emploi, d’un régime de retraite ou d’avantages sociaux. Même sa progression salariale n’est pas assurée. Le monde de la recherche doit se structurer afin de conserver ces travailleurs qualifiés qui contribuent à sa prospérité.

VISONS DES BÉNÉFICES CONCRETS

L’APRQ compte valoriser l’apport du personnel de recherche, faciliter les échanges entre ses membres, établir une veille de l’actualité et assurer une représentation auprès du pouvoir politique. Mais surtout, elle entend stabiliser les emplois en science, notamment en réexaminant le mode de financement de la recherche.

Quelques pistes à explorer :

  • Octroyer des contrats d’une durée équivalente à la période couverte par une subvention
  • Créer un bassin de postes permanents dans les grands établissements de recherche
  • Allouer au bien-être des travailleurs une part équitable des subventions

Dernières nouvelles

  • Le 18 avril dernier s’est tenue la seconde Assemblée annuelle de l’APRQ, dans les locaux de l’Université Laval (gracieuseté de nos collègues du SPPRUL). Pour l’occasion, l’exécutif a présenté le bilan des activités de la première année d’opération de l’association, surtout ponctué de rencontres poli

  • La seconde édition des ÉGES aura lieu du 3 au 5 mai 2018 à Montréal. Cette initiative regroupe des intervenants issus du milieu collégial et universitaire québécois et se penche sur les questions sur les multiples aspects entourant tant l’enseignement que la recherche. Inscrivez-vous ici! Financemen

  • Montréal, le 28 février 2018 –  L’Association francophone pour le savoir – ACFAS se réjouit que le financement public de la recherche soit au rendez-vous du budget fédéral 2018. Comme annoncé à l’automne 2017, le ministre Bill Morneau a tenu parole et a mis la recherche, les sciences et technologies

Agenda

MODERNISER 
LES EMPLOIS 
EN RECHERCHE… 
OUI, C’EST POSSIBLE !

Joignez le mouvement pour l’innovation!